10/12/2016

A la plume... ou au burin

Que se soit dans des exemplaires précieux de la Bible... ayant justifié à eux seuls l'invention de l'imprimerie, où à la pointe du burin et du stylet sur les murs des lieux de cultes, l'écrit encore + que la parole a quelque chose de sacré.

Il y a évidemment la pérennité du propos ("les paroles s'envolent, les écrits restent"), mais aussi la maîtrise assez fabuleuse des codes de la langues qui arrive, avec seulement 26 lettres, à exprimer toute la diversité des sentiments, des valeurs, et à créer les lois et les règles qui régissent toutes nos sociétés.

04_paroleetmusique2.jpg

04_paroleetmusique.jpg

Commentaires

Moi même imprimeur suis particulièrement intéressé par le sujet..à la plume éventuellement mais pas au burin.

Écrit par : Gérard | 10/12/2016

Une bele réflexion
JP

Écrit par : jpla | 11/12/2016

Les commentaires sont fermés.